lundi 30 mars 2015

Spéculos et leckerlis maison

  
Salam wa aleykoum, bonjour,
C'est une nouvelle série d'articles que je commence et qui auront pour caractéristique de contenir deux recettes en un article!
Certaines recettes se ressemblent par leurs ingrédients, le procédé ou un autre point commun... Du coup cela m'évite la redondance et cela nous évite de nous ennuyer sur ce blog si les recettes venaient à se ressembler...

Le point commun entre ces deux recettes est l'usage de la cannelle et des quatre épices.



Le premier est craquant, au bon goût de beurre qu'on tremperait dans son café le matin. Et faut dire que si on le connaît c'est surtout grâce aux grandes surfaces de distributions!
Le second, je l'ai découvert grâce à Cigi. De visite à Paris avec Fadila, elle avait rapporté ces petites douceurs que j'ai pu goûter. Très moelleux, épicé, et croquant grâce aux fruits secs contenu.

Puis géographiquement parlant ces deux spécialités ne sont pas très loin l'une de l'autre. La première est une spécialité du Nord et de la Belgique, la seconde plus fréquente en Alsace et en Suisse.
En revanche si le premier peut se faire rapidement, le deuxième prends plus de temps, 3-4 jours de repos pour la pâte et 3-4 jours de plus pour qu'ils acquièrent leur moelleux. C'est pas une si mince affaire en fait!


Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 15 mars 2015

Le jour où j'ai appris à faire des yuan xiao



trognon de pomme
Salam wa aleykoum, bonjour,
Le 8 mars, j’ai eu la chance de pouvoir participer à un atelier de confection de yuan xiao, organisé par le site Chine-Info.com et dont j'ai eu connaissance grâce à la page Facebook de Grâce qui tient le blog La Petite Banane. 
De plus à un prix dérisoire, avec une maman chinoise, Madame Zhu Keli, et en petit effectif. Ni une ni deux je m'inscrit.
Ce fut l’occasion de pousser mes horizons culinaires sur la Chine plus loin que le riz cantonais et les nems (ces derniers étant vietnamiens), et de découvrir un peu la gastronomie de ce pays qui ne me laisse pas indifférente. Bien que je ne connaisse ni la langue (outre ni hao, shié shié et ni shi bendan)*, ni grand-chose à sa culture ou sa gastronomie, la Chine est un pays qui m’intrigue. Forte d’une grande histoire de plusieurs dynasties, et d’une grande influence, ce pays pourrait être un continent à lui tout seul. (En parlant d’influences saviez-vous que le ketchup tire ses origines d’une sauce chinoise connue sous le nom de ket siap ?)

trognon de pomme 
Les yuan xiao sont des boulettes de farine de riz gluant, à la même texture que les perles cocos, mais bien loin de ceux surgelés qu’on vous sers en restaurant.
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 10 mars 2015

Les émissions de cuisine: entre réalité et fiction



Salam wa aleykoum, bonjour,
Récemment j'ai commencé à me questionner sur les émissions culinaires qui fleurissent sur nos écrans et qui sont déclinés à toutes les sauces. Amateurs, professionnels, food trucks à gagner, fiction culinaire... On invente à tout va et rien ne semble arrêter les producteurs de ces programmes... Jusqu'à où? Jusqu'à que le métier soit suffisamment valorisé et mis en lumière? Ou l'intérêt est autre? Bref voici mes quelques réflexions que j'ai voulu partager.

Pour nous téléspectateurs, je pense que les émissions culinaires sont une véritable opportunité de faire dévoiler le métier du cuisinier, confiné dans sa cuisine et qu’on ne voit rarement pendant le service. Elles nous permettent aussi de découvrir tout le travail de titan qu’il y a derrière cette haute gastronomie. Il n’y a qu’à voir le travail technique qui s’opère derrière le prélèvement d’un filet de poisson, ou la complexité que peuvent former les différentes couches d’un entremets.

En somme elles démystifient le métier et peuvent même créer de nouvelles vocations, notamment en France où la gastronomie a une place importante dans la culture, mais où paradoxalement et malheureusement on souffre d'un complexe car ces mêmes métiers manuels sont destinés à ceux qui auraient moins de succès à l'école (bien qu’on n’apprenne pas la vie dans les livres!). 



Rendez-vous sur Hellocoton !