samedi 31 janvier 2015

Voyage dans les régions kurdes de Turquie, de Şanlıurfa à Gaziantep (partie 3)

Salam wa aleykoum, bonjour.
Voici donc le dernier article de cette série sur mon voyage dans les régions kurdes, vous venez avec moi?
Si vous les avez loupé voici la première partie et la deuxième!

Le petit déjeuner kurde… ahhh ce fameux petit déjeuner parlons en!! Repas pilier de la journée, et dans sa composition commun aux turcs et aux européens de l'est (Albanie, ex-Yougoslavie...)
Vraiment riche avec de tout, du salé, des légumes, des crudités, du sucré… En général il se compose de crudités (concombres et tomates, des fois oignons pour les gens comme moi d’Urfa), d'olives, et de légumes cuits comme des poivrons ou tomates grillées, ainsi que du caviar d’aubergine. On y trouve également du yaourt qu'on a l'habitude de consommer beaucoup, ainsi que du fromage tressé, qui est un fromage à pâte pressée, doux et salé.
Des fois, des produits sucrés accompagnent également le petit déjeuner, avec ici un délicieux miel et son beurre maison, qui n'est pas moulé mais posé en vrac dans l'assiette.
Pour accompagner tout ça on mange abondamment le délicieux pain qui pourrait faire office tout seul de repas, tant qu'il est bon arrivé tout chaud ! Parfois aussi du simit, le sorte de bagel au sésame que vous voyez, qui est un produit typique de la street food en Turquie, vendu parfois par centaines sur un plateau tenu sur la tête du vendeur ! Accompagné également de son pogca, une sorte de brioche moins beurrée comprenant des fois du fromage, vous avez la un petit déjeuner de roi. 
Exceptionnellement, car d'habitude un peu long à faire, nous avons mangé des böreks au fromage qui se sont révélés être bien bon.
Le tout accompagné du traditionnel thé noir bien sûr !
Katmer mangé à Şanlıurfa
L'exclusivité de ces régions, est le fait de servir du katmer, originaire de a ville de Gaziantep, au petit déjeuner, toujours accompagné de son lait chaud. Ça ressemble à du baklava, mais ce n'est pas vraiment de la pâtisserie orientale sucrée comme on en connaît ! Entre deux pâte filo, on retrouve du kaymak ainsi que de la poudre de pistache, le tout beurré et arrosé de sirop sans que ce soit trop sucré. De nouveau on retrouve un produit laitier et de la pistache, abondants dans ces régions.
Katmer mangé à Gaziantep
Une autre spécialité de Gaziantep, est évidemment au vu de la spécialité précédente, les baklavas. Faits à partir des pistaches de nos régions, ils peuvent être tous verts, avec plus de pistache que d’habitude ou dorés. Inutile d'y résister, ça a le goût du diabète et du cholestérol à la fois mdr, mais c'est si bon qu'on ne saura y résister ! 

En se promenant dans les marchés de Gaziantep ou de Sanliurfa, on remarquera vite ces légumes évidés, séchés et en rang, suspendus au plafond par un fil ! La saisonnalité des légumes est importante, car comme nous l'avons vu, la plupart des cultures ne sont pas intensives. Pour y remédier donc, les légumes sont séchés puis seront réhydratés et farcis de riz pour donner un plat connu sous le nom de dolma.
Les épices ont également une place importante dans la cuisine kurde, et le piment y fait office de roi ! Séché et en poudre ou sous forme de "salça" c'est-à-dire une purée de poivrons et piments séchés au soleil plusieurs jours (un délice à tartiner sur du pain!), il fait partie des indispensables culinaires. Petite j'avais une fois vu à Şanlıurfa une glace à base de piment... je regrette de ne pas y avoir goûté!
Le glorieux palais du piment si je traduits bien le nom


Les fruits secs ont également leur place entre les abricots, les amandes, les noisettes, les noix... et même vu des noyaux d'abricots!



Le Kurdistan s'étend dans le sud-est de la Turquie, dans le nord-est de l'Irak, dans le nord-ouest de l'Iran et sur deux petites régions au nord-est et au nord-ouest de la Syrie (merci Wikipédia). C'est une région pleine de richesses culturelles, et forte du mélange de toutes les régions différentes qu'elle contient, et des régions avoisinantes.

Je n'ai pu que vous donner un petit aperçu de ces régions et aurait aimé en faire tellement plus. J'ai vraiment beaucoup aimé écrire ces trois articles et vous laisse avec des photos de Şanlıurfa pour terminer cette série d'article sur une note belle et paisible.













Et si vous n'auriez plus de batterie sur votre portable, ces spots sont fréquents sur les marchés! Vive la technologie et le retour à la vie réelle lol!






Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires: